Afin de gérer les différentes demandes émanant de contribuables suite au prélèvement à la source, les contrôleurs des centres de contacts ont fort à faire.

Centres De Contacts : Utiles Pour Gérer Les Flux D’appels

Il y en a qui l’ont déjà reçu et d’autres qui sont toujours en attente. Quoi qu’il en soit, les bulletins de paie de janvier 2019 font apparemment des remous. En effet, comme l’impôt à la source vient d’être mis en place, il y a une affluence d’appels vers les centres de contacts de finances publiques.

En effet, il est à noter qu’au début du mois, les prélèvements ont déjà été effectués sur les retraites. C’est à cette réalité que doivent faire face pas moins de 25 millions de salariés.

Les centres de contacts : diverses requêtes à gérer

Il n’y a pas vraiment de bug majeur en ce qui concerne cette réforme. Cependant, il y a une certaine concentration d’appels vers les quatorze centres de contacts des finances publiques dans l’Hexagone. Les contribuables sont ainsi dirigés vers un numéro unique du prélèvement à la source. Avec cette affluence, les contrôleurs des finances répondant au téléphone n’ont pas le temps de se tourner les pouces.

En effet, dans le centre du Mans, par exemple, différentes requêtes sont enregistrées. Cela peut concerner un prélèvement effectué sur le salaire d’une contribuable qui n’en comprend pas la raison. Selon elle, seul son conjoint est normalement concerné par cet impôt. C’est alors que le contrôleur va tenter de régler le problème le plus rapidement possible. D’après l’analyse de ce dernier, il s’agit d’un simple souci de transmission entre administration fiscale et l’employeur.

Il y a aussi des confusions répétitives concernant le taux neutre. C’est un processus consistant à anonymiser son taux auprès de l’employeur. D’autres questions surviennent également sur les acomptes de 60 % sur les crédits réduction d’impôts. Les gens appelant les centres de contacts souhaitent connaître la provenance de cette somme.

Informations supplémentaires sur le rôle des centres de contacts

Ainsi, comme vous le voyez, les centres de contacts ne chôment pas. Les entreprises pourraient certainement s’en sortir en interne en répondant à un ou deux appels entrants. Cependant, lorsqu’il y a des flux d’appels de ce genre, recourir à une aide externe est fort utile.

À l’instar de ces institutions concernées par les finances publiques, il y a bien d’autres secteurs pour qui l’externalisation est un gros dépannage. Si vous souhaitez en savoir plus dessus et comment les centres d’appels ou de contacts peuvent aider les sociétés, contactez-nous. Vous pouvez le faire en nous appelant au 09 70 71 83 00 ou en nous écrivant directement sur notre site web.

 

 

Article source : https://rmc.bfmtv.com/emission/prelevement-a-la-source-de-plus-en-plus-d-appels-dans-les-centres-de-contact-1621746.htm