Un projet de loi a été voté afin de protéger les centres d’appels honnêtes ainsi que les consommateurs contre la prospection téléphonique frauduleuse.

Prospection Téléphonique : Stop Aux Appels Abusifs

Dans le monde de la prospection téléphonique, tout n’est pas toujours rose.   En effet, il y a des entreprises sérieuses et d’autres qui le sont moins. C’est pourquoi, face aux pratiques abusives, une loi doit être appliquée pour protéger le consommateur et le centre d’appels honnête.

La prospection téléphonique : une image malmenée par les abus

Le démarchage téléphonique frauduleux est un véritable fléau pour le foyer français. En effet, ce dernier reçoit en moyenne 15 appels mensuellement sur le téléphone fixe. Toutefois, ce chiffre a tendance à baisser grâce à l’usage des mobiles. Ces coups de téléphone proviennent généralement des centres d’appels en France ou à l’étranger. Le but est de vendre tel ou tel produit ou pousser la personne à prendre un abonnement, par exemple.

Il est vrai que la prospection n’est pas malhonnête en soi. Cela peut se faire par courrier, par mail, et évidemment, par téléphone. Il y a même des agents qui font du porte-à-porte. En revanche, les appels sont abusifs lorsqu’une personne est invitée à rappeler des numéros surtaxés.

C’est ainsi que les consommateurs ont une mauvaise image de la prospection téléphonique. Ils voient même cela comme une nuisance. Les coups de fil surviennent à tout moment notamment, aux heures de repas, lorsque les gens sont sous la douche, ou au fond du jardin. De plus, si les appels sont frauduleux, c’est encore pire. Non seulement les interlocuteurs perdent du temps, mais également leur argent.

Bloctel : une solution oui, mais avec des failles

Face à ces abus, les pouvoirs publics ont décidé d’agir. C’est ainsi qu’en 2016, la plateforme Bloctel a vu le jour. Elle accueille des particuliers qui indiquent leur désir de ne pas être contacté dans le cadre de prospections téléphoniques. Cette liste d’opposition sur Bloctel est ensuite distribuée aux centres de contacts. Pour s’y inscrire, c’est simple, rapide et gratuit. Il suffit de créer un espace personnel. Pour ce faire, il faudra fournir des informations élémentaires telles que le nom, le prénom, adresse, numéro de téléphone, etc.

Toutefois, si malgré leur inscription, les consommateurs sont contactés quand même, il est possible de faire réclamation sur Bloctel. Ainsi, les entreprises tournant dans le secteur de la prospection téléphonique ont l’obligation de lui envoyer leur liste de prospects. La plateforme les nettoiera en se basant sur sa propre liste d’inscrits.

Cependant, le consommateur doit savoir que les entreprises chez qui ils sont clients ne sont pas soumises à cette liste d’opposition. Cela concerne, par exemple, des organismes de sondage, des associations caritatives, ou encore des éditeurs de presse. De plus, Bloctel peut aider à réduire les appels intempestifs. Malheureusement, après avoir fonctionné pendant 3 ans, cette plateforme montre des failles. En effet, elle ne peut cibler les appels surtaxés frauduleux ou les automates provenant de centres d’appels basés à l’étranger. Alors, comment protéger et le consommateur, et l’entreprise honnête ?

Un projet de loi pour la protection du consommateur et de la filière professionnelle

Afin de protéger les consommateurs contre le démarchage téléphonique abusif, un projet de loi a été voté le 6 décembre. Il en ressort quelques points saillants.

  • Le consommateur pourra recevoir des appels des centres honnêtes, sauf s’il ne le souhaite pas. En agissant ainsi la filière professionnelle sera également protégée ;
  • Lorsque les agents d’un centre d’appels contacteront les consommateurs, ils devront indiquer le nom et la raison sociale de l’entreprise. Il faudra également rappeler à son interlocuteur qu’il peut à tout moment s’inscrire à Bloctel ;
  • Les opérateurs téléphoniques sont tenus d’identifier les entreprises frauduleuses qui arnaquent les consommateurs grâce aux numéros surtaxés à rappeler ;
  • Si une entreprise ne respecte pas la loi, une amende sera appliquée. Des contrôles seront aussi faits par la DGCCRF. Ce sera ainsi possible d’obtenir le numéro du centre d’appels ou opérateur, même à l’étranger, faisant fi de cette législation.

Informations supplémentaires

Voici en quelques lignes, comment la prospection téléphonique ainsi que les consommateurs sont protégés.  Pour plus d’informations sur ce qui se passe dans le monde de l’entrepreneuriat ou des centres d’appels, contactez-nous. Vous pouvez le faire en nous appelant au 09 70 71 83 00 ou en nous écrivant directement sur notre site web.

 

 

Article source : http://lavdn.lavoixdunord.fr/525980/article/2019-01-23/des-moyens-de-lutte-renforces-contre-les-arnaques-et-le-demarchage-abusif

One comment

Comments are closed.